chats_006

Cette nuit, j'entend des petits bruits de pas feutrés dans la chambre, ce qui me fait dire d'une voix ensommeillée et sans ouvrir un oeil "c'est qui" parce que dans mes neurones embués, il n'est d'autre possibilités que l'un des minots

La suite me prouva que non : quelque chose attérit sur mes jambe ce qui provoca la prise de verticalité immédiate de ma pomme.

Je me retrouvais face à face avec un représentant de gent féline triplan de volume sous mes yeux ébahi. D'un bon, le matou se réfugie sur le rebord de fenaître avant de fréner brusquement, deux étages de vide n'étant surement pas sufisament haut pour apprendre à voler, et le saut à l'élastique sans élastique et sans parachute pas trop à son gout....

Le demi tours qui s'en suivit était digne des meilleurs cartoons : d'un bon il sorti de la chambre, prenant le virage dans les escaliers, le long des murs, croisant la Mini Miss dans les mêmes escaliers, sans sans préocuper d'avantage

Je me suis extirpé de mes couvertures (courant d'air obligent)  et j'ai accompagné la Mini Miss qui revenait des comodités,  aux plumes.

J'espère que le gréfier n'était pas cardiaque, parce là, au vu de ses promenades nocturnes.... En tout cas une chose est sure, il ne profitera surment plus des fenaîtres ouvertes en grand du rez de chaussée pour venir en éclaireur....