DSCF3576

Comment ça le plat est vide ???

Etant donné  que c'est des OBERGINES dont on parle, que c'était un gratin servi à une meute AFFAMEE... oui, le PLAT EST VIDE (j'ai oublié de le prendre en photo avant de le mettre à table, du coup, ben IL EST VIDE)

On peut parler des dites obergines en gratin ou on disserte sur le fait que le PLAT EST VIDE ??? Oui, nan ???

Bon, pour la petite histoire, j'avais trois belles grosses obergines violettes dans le bac à légumes... Je les ait passé à la mandoline pour obtenir de très fines tranches que j'ai fait frire dans l'huile, comme les steacks : un feu d'enfer, un coup je te vois, un coup je te vois pas, légèrement grillée et pis c'est tout ! Pour les obergines et pour l'instant ! Nan, parce que tout est dans le gratin : sauce tomate et sauce béchamelle. Je monte le tout comme pour des lasagnes sauf qu'en guise de nouilles je prend les tranches de légumes ! Un peux de fromage rapé et hop au four

Un truc bizzare entre la moussaka et les lasagnes, mais alors bon, tu peux pas t'immaginer !

DSCF3576

ou peut être que si : LE PLAT EST VIDE !

Pour la sauce tomate à la bolognaise, j'ai fait revenir un gros oignon épluché émincé dans un soupson d'huile d'olive et ajouté de l'effiloché de jambon blanc en lieu et place de la viande hachée (me restait encore du jambon de dimanche dernier.... heu, le gratin, je l'avais fait lundi dernier justement pour virer les restes de jambon... )

bon, tant qu'on y est, je vous remontre le jambon de dimanche dernier

DSCF3556

C'est le grand plateau entre la soupière de salade de conconbre et le big saladier de laitue, devant les roses.... Huit kg avec coenne, salé, désossé et cru que j'avais commendé à la boucherie, mariné avec un mélange d'épices et de miel d'acacias et trois heures au four à 150°C  : Une tuerie, tendre, savoureux... On en a boulotté à midi chaud sortant du four, le soir froid avec de la moutarde et le lundi... : gratin d'obergines

Bon, pour l'instant je suis un peu à la ramasse : sous calmant parce que la bique les rend chèvre because les effets du sevrage tabagique... Et si je tourne en rond, j'ai pas mal au bide et les miches au sec et ça, ça veut dire beaucoup (j'ai juste prix deux kg de plus.... 'tain, je vais devoir me mettre au sport moa)

Et j'ai embarqué cher et tendre dans une viré "commissions" : outre les 36 litres de lait pour tenir dix jours (espère) et le reste (farine, sucre, huile, nouilles.... je vais pas te faire une liste non plus, hein) j'ai 6 (six) pelottes de coton pour finir mon chale, tu sais le machin commencé d'après un tuto de miss bidule chouette et que je finis à ma sauce... donc six pelottes qu'on a cherché exprès à Colmar, .... j'aime... faut juste que je trouve le temps de m'y remettre parce en ce moment, le canapé, ben j'y dort, j'y ronfle, j'y caline mes loulous, mais j'y crochète pas !

Je retourne au plume.... si je trouve la motivation nécessaire à taper sur le clavier, je vous colle les recettes en attente d'ici.... for for lointain, parce que bon, faut pas se leurrer non plus, je suis d'une humeur de dogue à qui on a piqué l'os, et je passe du "je dance dans la cuisine sur un air des années 80 musique à fond, à la crise de larme because j'ai remplis le lave et oublié d'appuyer le sur le bouton marche.... et que la cloppe me MANQUE à chaque fois que je sort dehors (ben quoi, on fumais jamais dedan ici, tout dehors) et que faut bien mettre le nez dehors ne fut-ce que pour jeter la poubelle ou arroser les fleurs (en ce moment je délègue, heu  ... comande !)

Bises et bonne soirée (nuit) et à bientôt