(ça se prononce RouffaK)

3614

800px-Rouffach_braun_hogenberg

Ah que coucou, bien le bonsoir à vous, mes amis ! Je vous entraîne ce soir dans une petite vadrouille dominicale le long de la route des vins, à la découverte d'une petite ville bien sympathique : J'ai nommé Rouffach

On prétend communément que Rouffach vient du latin Rubeacquum c'est à dire eau rougeâtre, de rubea (roubra) aqua ! Mais comme la ville apparait sous les formes Rubiaco (662), Rubac (912), Rubiacum (XII ème) et Ruficum (1215), il semblerait que le nom provienne d'un patronyme d'un ex célèbre potentat local de l'époque romaine : Rubius le patronyme et le suffixe gallo-roman ACU.

Quand tu longes la départementale 83, tu vois de loins de droles de tours : les clochers de l'église Notre Dame de l'Assomption. Du coup, tu vas te balader dans la ville histoire de voir de près ce que tu distinguais de loin 

DSCF9444

DSCF9445

DSCF9448

DSCF9449

DSCF9450

DSCF9455

DSCF9457

DSCF9467

DSCF9488

DSCF9493

DSCF9492

DSCF9494

(tient, t'as remarqué, elle a du être polychrome à un moment donné)

DSCF9503

DSCF9499

L'histoire de l'église commence aux alentours de l'an mille avec la construction d'une basilique romane à laquelle on ajoute des contreforts au XIIème siècle, une tour centrale au XIIIème qui soutient un clocher à huit pans avec haute flèche. L'ancien coeur roman est agrandi en coeur gothique.

XIVème, on travaille à la partie centrale et le premier étage des deux tours, la rosace s'inscrit dans un carré et imite celle du croisillon de Notre Dame à Paris

XVème, la tour sud est érigée, on remplace le croisillon de la rosace par une voûte étoilée et les fenêtres romanes par du flamboyant.

1867, on commence à ériger la tour nord mais les travaux sont stoppés par la guerre de 1870

Bref, hormis l'ajout d'une nouvelle sacristie en 1918, elle restera en l'état. Il est à noter que si la majeure partie de l'édifice est en grès jaune de Rouffach (carrière derrière la ville), les derniers travaux sur les tours ont été fait avec du grès rose de Phalsbourg.

DSCF9446

DSCF9447

ancien hôtel de ville, tour des sorcières et halle aux blé

DSCF9458

ancien hôtel de ville

DSCF9460

maison du baillis

DSCF9454

halle aux blé (on payait l'impot en nature à l'époque, càd en blé ..... quoique, aujourd'hui aussi on leur ramène du blé aux impôts)

DSCF9451

Entre l'église et l'ancien hotel de ville, la place de la république .... les fouilles archéologiques ont apporté la preuve par les sarcophages que la ville est habitée depuis les romains et même avant !

Rouffach est situé sur une surélévation au milieu d'une zone inondable (Ried) et son passé se perd dans la nuit des temps : les âges de pierre, du Bronze et du Fer sont attesté par des trouvailles.

L'antique voie romaine longe le piémont vosgien et une construction romaine avec une grande pièce et un petit ensemble thermal fut découvert sous l'ancien cimetière, place de l'église.

Plus tard, loins après les "invasions barbares", la "villa rubeaqua", communauté médiévale, fit partie du domaine royal de la couronne d'Austrasie.

D'ailleurs, ce sont les Mérovingiens qui sont à l'origine du château d'Isenbourg, au nord ouest de la ville .... y a même eu un "miracle" : Dagobert II a fait cadeau de la ville à Arbogast, le futur évêque de Strasbourg, après que ce dernier lui eu ressuscité son fils, à Dagobert

On ne sait pas trop si l'histoire dit vrais mais en tout cas, cette donation fut à l'origine de la prospérité de la cité qui fut érigée au rang de ville et doté d'une enceinte avec plusieurs tours, toutes disparues

La prospérité ne dura pas : Henri IV, empereur de Germanie, suite à quelques déboires avec les femmes de Rouffach, a fait raser la ville en représailles. En visite dans le quartier le jour de Pâques 1006, ce bon empereur demande la plus jolie fille de la ville pour lui tenir compagnie.... le seigneur local fait donc enlever la plus jolie, le rapt ne plaît nullement à la mère de la donzelle, l'Henri a beau être empereur, d'après elle, il peut s'assoir sur son droit de cuissage !

Bref, les femmes montent au château, bousculent la suite royale (l'empereur prend la fuite devant les furies) et s'emparent par la même occasion du sceptre, de la couronne et du manteau d'Henri qu'elles vont déposer sur l'autel de l'église. Le courage dont elles ont fait preuve leur octroya la place à droite du choeur dans l'église, la place traditionnellement réservée aux hommes (qui n'ont pas levé le petit doigt ce jour là, toujours d'après l'histoire)

Binchy, toi qui est des environs de Vienne, tu peux m'expliquer comment sceptre et couronne sont arrivés de Rouffach à Vienne ???

DSCF9447

DSCF9470

DSCF9471

DSCF9472

DSCF9473

Autre bâtiment spectaculaire de la ville, faisant parti du système défensif de la ville : le Hexenturm (ou tour des sorcières) Il est mitoyen de l'ancien hôtel de ville, rond à sa base (XIIIème siècle) et carré au dessus avec un parapet crénelé et un toit à 4 pants (XIV et XVème siècle)

Il a surtout triste réputation, ayant servi de prison à des génération de malheureuses victimes promises à la question et au bûcher par une justice conditionnée par l'obcurantisme ambiant

Au XVIème siècle, il y eut une année pas moins de 62 procès es sorcellerie, et pas au moyen âge comme on le prétend si aisément !

D'ailleur, question sorcellerie, le Bollenberg au sud de Rouffach, se traine une réputation de lieu de sabbat et moultes légendes courent sur lui

DSCF9447

DSCF9461

DSCF9462

DSCF9463

DSCF9465

Maison de l’œuvre Notre Dame : situé derrière la halle aux blés, cette maison abritait à l’origine les ateliers des tailleurs de pierre de l’église, avant d’être transformée en tribunal de l’Inquisition, ce qui lui donne son nom de Haxakessel (le chaudron des sorcières).

Actuellement un bien sympathique restaurant/caveau avec une superbe déco de circonstance, si on peut dire (et en plus, on y boulotte bien et bon, ce qui rajoute encore à son charme)

DSCF9468

DSCF9476

DSCF9478

DSCF9481

DSCF9482

DSCF9483

DSCF9484

DSCF9485

DSCF9507

La halle aux blé abrite un joli petit musé (entrée gratuite, pensez au guide siouplais) où l'on peut admirer l'histoire de la ville, toutes les pièces exposées provenant de Rouffach même, que se soit de l'église, des sous sols....

quand aux jolies pières de grès jaunes striées par des vaguelettes, elles sortent de la carrière derrière la ville et datent bien d'avant les dinosaures, d'ailleur je vous met un lien vers un site qui explique ça beaucoup mieu que ma pomme

DSCF9432

DSCF9433

DSCF9434

DSCF9435

DSCF9437

DSCF9439

DSCF9440

DSCF9441

DSCF9443

DSCF9509

DSCF9510

DSCF9512

DSCF9514

DSCF9515

DSCF9516

DSCF9518

Ben tient, le château.....

Quand j'ai entendu "château" et qu'on m'a précisé qu'il y était depuis les mérovingiens, je m'attendais à un truc dans ce genre là :

20467-650x330-bodiam-castlecephas-nigel-blythe

Un bon vieux château "fort" ancien comme le truc britich là au dessus, nan, le château est un hôtel grand luxe façon "bordelais" alors que le cépage est pur alsaco, et du bon en prime

Mais bon, à force de construire, agrandir, raser, reconstruire, améliorer, donner, reprendre, vendre, remplacer, agrandir, conserver les caves mais pas le donjon, ..... le tout au même endroit, on pouvait décemment pas s'attendre à quelque chose de moins moderne

 

DSCF9474

Mais y a des cigognes partout, sur tout les arbres, sur tout les toits.... c'est choupinou tout plein à admirer et surtout à entendre

et moi je vous dis bonne nuit et à bientôt

Bisesssssssssssss