Ah que coucou tout le monde, je vous souhaite un bien beau lundi au soleil, quoi qu'en dise feu Cloclo, et de part là même, un bon début de semaine : Bisous tout le monde, je suis bien contente de vous retrouver ici mes chers amis !

Et puisqu'on cause soleil, j'en profite pour vous montrer les photos prises hier au salon Saveurs et soleil d'automne, au Tanzmatten à Sélestat.

DSCF9670

DSCF9672

DSCF9675

DSCF9678

DSCF9679

DSCF9684

DSCF9686

DSCF9688

DSCF9690

DSCF9703

DSCF9697

Des jardins, des potagers, des sculptures de légumes....

DSCF9713

DSCF9714

Des pièces de collections qui roulaient des mécaniques et que les minots, grands et petits, ont pu voir de très près

DSCF9693

DSCF9696

DSCF9695

et des gens tellement doués de leurs doigts que tu peux aussi dire que  la cuisine devient un art

DSCF9691

DSCF9689

DSCF9708

DSCF9707

DSCF9706

J'ai adoré les stands des producteurs locaux, enfin, surtout celui avec les champignons : pleurotes et shitake cueillis direct sur leur botte de paille, sur le stand, plus frais, tu peux pas faire

DSCF9682

Merci à vous pour votre sourire et votre gentillesse.... et les musiques entraînantes qui donnaient juste envie de se jeter dans la ronde

....

DSCF9709

Y en a une autre qui était là, millésime 2012 ....

J't'explique :

Tu tient fermement tes deux loulous par les patounes histoire de pas les perdre dans la foule, parce que si tu les lâche, tu les vois plus dans la marée humaine tout en espérant que le Zhomme te file le train parce que sinon ça va être coton de se retrouver ensemble...

A ce moment là, t'entend aboyer "on passe par là" sur ta gauche, tu tourne la tête et tu visionne une rouquine dans une robe de cocktail absolument pas adaptée à la météo, enrubannée comme un paquet cadeau, qui stationne au milieu de nul part, le sourire coincée de celle qui se demande ce qu'elle fou rayon fruit et légumes, et un MIB devant elle, qui charge fend la foule avec la délicatesse d'un rhinoféroce, à grand renforts de "poussez vous".

index

T'as pas le temps de dire attention que t'as déjà une paluche grande comme une assiette à dessert qui t'apuis sur la devanture, pile entre les air-bag. Le truc qui en temps normal te ferait décoller une droite comme Cap Canaveral une fusée, sauf que pour une fois tu peux pô, vu que tu peux pas te permettre de lâcher la marmaille. La poussé est telle que tu manque de t'étaler en marche arrière, pourvu que ça n'arrive pô, surtout pas lâcher la jeunesse...

Tu te livre donc à la seule activité qui te reste réalisable : tu invective !

Violemment

....

Et t'as quelqu'un qui te sort sur un ton outré que "mon D. , s'adresser comme ça à un garde du corps de Miss F. ...."

....

Ben, moi je vous le dit franchement, le malotru en question, j'ai pas intérêt à le recroiser à nouveau, parce qu'en plus, l'a écraser le peton de mon dernier.... je l'ai mauvaise

index

Quand aux potiches, ça a beau être  décoratif, si on a peur de les abîmer, on fout ça en vitrine