05 juin 14

VIEUX COUVENT

Rhinau   (67)

En fait de "couvent", il s'agit d'un "hopital" (au sens médiéval du terme) de l'ordre  des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem aussi appelé "chevaliers de Malte"


Commanderie de Rhinau
Localisation: Commanderie de Rhinau

Cette petite ville de Rhinau sur les bords du Rhin fut le siège d'une commanderie de chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem que l'on trouve mentionnée en 1278 (Urk.-B. der St. Strassburg, III, page 38), en 1305 (ib., page 174) et encore, en 1371 (ib., V, page 722)

Peu après cette dernière date, Rhinau ayant été submergé par le fleuve, la commanderie dut disparaître dans la catastrophe.
Sources: Nouvelles Oeuvres Inédites de Grandidier — Ordres Militaires et Mélanges Historiques — Strasbourg. Editeur-Libraire H. Huffel — M.D.CCCC. Colmar

moine-office

Le village de Rhinau est situé sur le Rhin à 30 km au sud de Strasbourg. Sa particularité remarquable est d'avoir 997 hectares de son territoire situés sur la rive droite du Rhin, à savoir en Allemagne. Ces 997 hectares sont donc de jure sous souverainté allemande, mais de facto, l'exploitation en est faite par la commune de Rhinau. Cette particularité est due à une divagation du fleuve datant de 1541 qui a été ancrée dans l'histoire à la signature à Münster du traité de Westphalie qui mit fin, en 1648, à la « guerre de Trente Ans ».
Avant 1398, le village de Rhinau était situé sur les bords même du Rhin. La ville actuelle ne date que du XVIe siècle. À cette époque le bourg fut peu à peu submergé par le Rhin1. Pour éviter que cela ne se reproduise, on le reconstruisit plus à l'intérieur des terres, sur son site actuel. Pourtant éloigné du Rhin désormais, il a conservé son nom original même si le sens n'est plus vrai. En 1267 Rhinau fit un traité d'alliance avec la ville de Strasbourg. En 1290, l'évêque de Strasbourg transféra à Rhinau le chapitre de Honau et lui conféra la plénitude des droits sur Rhinau, sans préjudice pour le recteur de l'église paroissiale. En 1398 le chapitre, que la violence du Rhin avait déjà chassé de Honau, fut obligé de quitter Rhinau pour le même motif et fut transféré dans l'église de Saint-Pierre-le-Vieux de Strasbourg
source internet

cassini

cassini

f1

mercator

ça c'est pour le côté historique.... parce que des explications, y en a moultes. La plus connue ici, celle qui se racontait aux veillées, est la suivante :
" à deux heures de Strasbourg, sur une île déserte, du nom de Honau, des moines écossais ou irlandais s'étaient installés au début du VIII siècle et, sous la direction du père abbé Benoît, avaient construit une église à laquelle ils donnèrent le nom de Saint-Michel.
Les fils d'Attich, père d'Odile, dotèrent richement le couvent, lui donnèrent toute l'île, pâturages, prés, forêts, eaux, terrains, champs, maisons et bâtiments, gens, en toute souveraineté comme le démontrent les actes de donations, et ces dons furent accomplis en l'honneur de Saint-Michel, patron et seigneur du couvent. Le couvent devint très riche, trop riche
Vers le XIè siècle, le couvent devint un chapitre de chanoines et le nombre de moines ainsi que les richesses du couvent augmentèrent considérablement, très...
Toutefois, dès le XIIIè siècle, le Rhin grignota progressivement le village de Honau ainsi qu'une bonne partie des biens du chapitre. Les moines décidèrent de déplacer le couvent, village et église comprise, sur la berge opposé, à Rhinau. Mais là aussi, le Rhin pris une bonne partie de la ville en peu de temps, et cela ne se serait pas produit si les moines étaient resté là où ils étaient.
Toujours est-il, que par eaux très basses, on peut encore apercevoir les ruines du vieux couvent, comme ce fut le cas en 1749, 1859, et 1882
et par des nuits très noires, on voit sortir de l'eau du fleuve, de longues processions de moines fantômes chantant cantiques de pénitences "
Auguste Stoeber, Milles ans d'histoire, de légendes et traditions orales, Basse Alsace, Editons Cayelles

Moines-AT

moine-office

Posté par Peneloppe67 à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur VIEUX COUVENT

Nouveau commentaire