Pourquoi le titre d'un ouvrage en tête de post.

legion_dans_la_peau

Tout bonnement mes amis, parce que je voulais vous en causer. Non pas tant de ce livre en soi, mais aussi de son auteur, Victor Ferreira, et de son travail photographique, génèse de l'ouvrage.

C'est au Air show de Phalsbourg, cuvée 2014, que j'ai pu admirer l'exposition de ses portraits de légionaires. Un travail remarquable,  des photos uniques d'instantannés de vie.

DSCF1452

Trois ans de travail

Ce qui aurait pu être un simple recueil anthropomorphique, voir un essais philosophique sur le rapport entre le tatouage du légionnaire et la Légion Étrangère, est un chef d'oeuvre de poésie. Une histoire sans paroles où le regard du sujet est plus parlant qu'un discours

DSCF1454

 

Ok, Victor Ferreira a photographié des tatouages. 

D'aucun me diront, que des photos de tatouages, on en trouve 13 à la douzaine sur internet, alors qu'elle différence, une de plus, une de moins...

Un tatouage, c'est toute une histoire, ça raconte du vécu. Mais comme un vieux Polaroïd jaunis par le temps, il ne fixe qu'un instant d'une vie. Sorti de son contexte, le tatouage n'est rien de plus qu'un joli dessin. Le tatouage est donc indissociable de l'individu qui le porte pour que l'histoire prenne corp.

Victor Ferreira est non seulement photographe, mais un grand photographe.

Il a su ne pas se limiter à un cadrage resserré façon  catalogue pour tatoueur, mais faire des portraits d'hommes, dans leur univers et non en studio. Des clichés spontanés, sans mise en scène, sans recherche de cadrage, de lumière, sans chichis aucun : Capter et transmettre des émotions, des tranches de vies

Victor Ferreira, avec justesse et humilité, nous fait partager des instantanés d'histoires d'hommes

Des portraits magnifiques. Il y a une telle force d'évocation dans les regards, une telle présence... qu'on songe aux mots de Victor Hugo : "L'homme marche formidable, Tranquille et vertigineux"

L'émotion en est palpable, il y a un véritable ressenti

Quand au livre né de se travail, il nous donne quelques clés de compréhension.

En pré et post face, sous la plume du général Bruno Dary, du journaliste et historien Henri Weill, du docteur Jean-Eric Lundy, s'ouvre à notre compréhension une courte synthèse sociologique, historique et philosophique qui éclaire d'un jour nouveau le phénomène du tatouage au ceint de la Légion Étrangère.

Bien qu'il nous faudrait garder à l'esprit ces mots de Pierre Loti, "ne jugez pas ces exilés ou ces errants, dont les souffrances, les joies, les impressions tourmentés vous sont inconnues", en lisant ce livre, que l'on le choisisse pour la porté de ses textes ou pour la beauté de ses images, il n'en reste pas moins qu'il se dévore de la première à la dernière page.

On y découvre des portraits d'hommes qui illustrent parfaitement le fait qu' "à toutes les questions que vous pose la vie, il n'existe d'autre réponse que soi !" (A. Gide)

legion_dans_la_peau

Victor Ferreira est un homme d'une grande douceur dans ses propos, d'une belle humanité avec qui j'ai passé un moment formidable. Ein ganzer Mench que je respecte et dont j'admire le travail

DSCF1453

Sur la page d'accueil de son site, là, si vous allez dans la rubrique reportage, vous aurez trouverez des photos des pompiers de Castelnaudary, il suffit de cliquer sur l'immage et de faire défiler. Elles sont somptueuses.

medium2_34379

Ma préférée est incontestablement celle où le porte-lance se refflète dans la visière du casque de son binome

 

En dessous, des portraits de Tin-Tin, le plus célèbre des tatoueurs français .... Une série de portraits bien plus parlant qu'un roman fleuve : là aussi, aucune recherche de style, juste des clichés pris sur le vif, avec un regard qui te fait ressortir le meilleur du sujet.

 

A mon humble avis, si du bon matos facilite la vie du photographe, ça ne suffit pas, faut un don pour faire de bonnes photos, de celles qui te montrent l'âme et te touchent au coeur... et ce don, Victor l'à, incontestablement.

A défaut de pouvoir allez visiter l'expositon de portraits, je ne peux que vous recommander le livre, que vous pouvez vous procurer

Merci encore à Victor Ferreira pour sa gentillesse et sa disponibilité, ainsi que pour la permission de publier les photos prises lors de notre rencontre.