régime1

Coucou tout le monde, me revoilou, me revoilà !

J'espère que vous allez bien, qu'il fait beau, que le moral tient la route et que certaines soient privée de Murphy pendant l'été, ça leurs fera des vacances !

Sur que ça fait des plombes que je ne suis plus passée par ici, je crois même avoir zappé de répondre à un ou deux coms, mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa... mais bon, j'avions une bonne raison et je vais tenter de vous explicationner le toutim.

Et le premier qui râle, l'a qu'à aller lire ailleurs, ok ! Bon, on y va, installe toi confortablement, j'ai deux mois à rattraper .... sert toi un jus, un saladier de pop corn si ça te chante : ça va être long !

regime

Si tu t'en souviens bien, le 22 avril dernier, soit aproximativement dans les "il y a trois mois", je publiais justement "news en vrac #1" où je te causait de mon problème de poids suite à mon AT

J'ai vu mon chir, le Dr Dente à Colmar, le 2 juin.

Dossier complet, résultats ok, bon pour la commission.

Restait à attendre que la commission valide, mais avec 116,8 kg et un IMC de 42, aucun risque que la commission refuse : C'est opérable même sans risques de co-morbidité tel que le diabète, le cholestérol, etc, etc.... Ceux là sont pris en compte avec un IMC situé entre 35 et 40

Puis le dossier validé en commission pluridisciplinaire est envoyé à la SECU, c'est en définitive le toubib conseil qui donne son aval.... et qui a 15 jours pour répondre : la secrétaire m'appelle le 20 juin pour m'annoncer l'accord de la sécu et la prise en charge !

Date de l'opération : 2 juillet, veuillez prendre rdv avec l'annesthésiste, vous présenter le 1er dans le service et faire une semaine de yaourt avant l'op !

Ok, la paperasserie arrive le lendemain par la poste, je vois l'annestésiste le mardi suivant et dans la foulée commence ma semaine de maximum cinq yaourts nature (125g) sans sucre par jour le mardi soir devant la téloche, hein ... tant qu'à faire !

Les yaourts natures pendant une semaine, à l'exclusivité de toute autre aliment, sont fait pour réduire la stéatose (foie gras pour les non initiés), l'opération se pratiquant sous coelioscopie, tu peux pas prendre le foie, s'il est trop lourd, à pleine main pour charcuter dessous

Les boissons, à condition qu'elles ne contienne pas d'alcool ou de sucre, sont à volonté (t'évite quand même le bouillon de poule, hein), je dois tourner à 4 litre minimum de café noir par jour !

Bon, jusque là, tout baigne ! Le mercredi, je me tape TROIS yaourts : midi, soir et devant la télé ! Le jeudi, je réduit à deux, le dimanche, ça me sort déjà par les oreilles, je me met à fantasmer à des yaourts saveurs "'poulet rôti"... encore deux jours à tenir !

Je calme ma frustration en ne sortant pas de ma cuisine : je tambouille à tours de bras ! Cheese cake sans cuisson aux spéculoos et beurre de cacahuètes, salade de crevettes, sole meunière aux amandes..... je gâte ma meute et profite des bonnes odeurs : le yaourt nature a quand même meilleure allure assortie du fumet d'une tarte aux cerises ou d'un crumble aux abricots !

Arrive le mardi 1er juillet, Cher et Tendre, qui a pris une semaine de congé, met la jeunesse à l'école, puis, valise dans le coffre de la titine, directionne sur Colmar pour me déposer dans le service de chirurgie de la digestion.

Sur place, on me refourgue une jolie chambrette avec balcon, douche dans le couloir, lit entièrement automatisé.... : prise de sang et pesée : les résultats sont bon, la balance affiche 109,00 kg ! Tout baigne !

Dernier repas du condamné : j'ai droit à une souplette, une barquette de raviolis et une tasse de salade verte ! La pomme, je n'y a pas touchée, pas plus qu'aux raviolos : après la souppe et la salade, je n'avais plus faim !!! Du jamais vu chez moi

Douche à la bétadine et hop, au plume

Le lendemain matin, rebelotte : douche à la bétadine ! Merci, j'ai les cheveux qui décolorent : le vert virre tout doucement au kaki !!!

Un verre d'eau et des calmants et reste plus qu'à patienter jusqu'à ce qu'on me cherche pour aller au block. Bon, j'ai rien d'autre à faire, je pionce Pilate en attendant, il va être midi le temps que ce soit mon tours.

Le personnel est très attentionné, prévenant... moi qui craint les picures et injections en tout genre,... ben, l'inf qui me pose la perf, elle est d'une gentillesse. Bon, ok, ça m'a fait mal vu l'endroit où elle a placé  la voie veineuse (juste au dessus du poignet) mais elle a su me prendre mes angoisses, et c'est tranquilou que je m'endort

J'émerge sur les coup de trois/quatre plombes, j'ai des éructations de compet mais pas mal. Je me tourne de côté, puis dans l'autre, tricote un pull, une écharpe et le bonnet qui va avec, tellement je leur embrouille les fils, personne ne râle, le personnel met ça en place gentillement et s'inquiette perpétuellement du "comment ça va"

Retour dans la chambre tard le soir, j'ai le droit de me lever pour aller au pipi comme une grande, je ressoit même de l'eau dans un riquiqui petit gobelet qui me permet de ne prendre qu'une gorgée à la fois. Même pas mal.

Trois heures du mat, j'ai des insomnies, sommeil cassé : les infs viennent prendre les constantes toutes les heures, du coup, je me casse sur le balcon avec ma perf : cloppe ! Retour au plumes, je sort la tablette et je me met à jouer et à écouter de la musique, la nuit finit par passer !

En guise de petit dèj, un yaourt nature .... ça faisait longtemps, tient : j'en grignote deux càc, j'ai plus faim !

à midi, on m'apporte une demi portion de purée de carottes (nature) et un petit suisse : une càs de mélange 'tit suisse/carottes et j'ai plus faim, quand au repas du soir : je lèche une càc de compote et grignote un kiri

Le lendemain matin, on me débranche la perf, mais on laisse la voie veineuse (cathéter et robinet trois voies) au cas où. J'ai mal sous les côtes, j'ai droit à un doliprane maintenant que ce n'est plus possible de me coller les médocs dans la perf

J'ai quelques gaz, toujours pas été aux selles.... ça tire méchamment sous les côtes. 11 plombes du soir, direction le scanner : RAS, tout est absolument normal, j'en profite pour aller faire pipi, j'ai toujours mal sous les côtes, côté gauche !

Et là, y a un interne qui percute : c'est due à la coelioscopie ! Forcément, on te gonfle comme une baudruche pour avoir la place de bosser tranquilou en voyant quelque chose, on te dégonfle par la suite, le reste de gaz injecté est absorbé par l'organisme et ressort sous forme de flatulences ..... Mais comme ton abdomen a plus que doublé de volume durant l'intervention, t'as les même symptomes que si tu avais fait des abdos à outrance : c'est juste musculaire

Bon, je dois être blonde, mais j'y ai pas songé toute seule

En tout cas, j'ai pas l'air fraîche, me faut une douche

DSCF1784

Vendredi matin, des selles, youpiiiii ! Et j'ai plus mal en prime .... en temps normal, j'aurais déjà pu rentrer chez moi, là, j'ai le droit de patienter jusqu'à demain matin, qu'à cela ne tienne, je fais déjà le paquetage en prévisionnel : chouette, demain je me casse !!!!

On me débranche le reste de quincaillerie, je file sous la douche, l'eau fait du bien, les strapps sont étanches, tout baigne

Ah oui, les strapps !

Le coup de génie du siècle ! Ils te raccommodent les trous qu'ils t'ont fait dans la profondeur du derme, avec des fils résorbables, la couche superficielle est fermée bord à bord avec des bandes de strapp, genre sparadrap spécial, que tu décolle au bout de cinq jours révolu.  Tu peux même te doucher avec, pas de soins spécifiques, pas de compresses à changer .... T'es juste privée de bains, mais bon, le bouillon de culture avec des trous, même une blonde avec des moufles arrive à saisir le concept, à moins d'être suicidaire

Bon, le samedi matin, je me carapate gentiment, Cher et Tendre porte la valise et fait le chauffeur, ça fait du bien de sortir de cet endroit confiné

Bien que j'ai eu la visite de la présidente de l'association "stop", et de deux autres membres de l'assos. J'en profite d'ailleur pour remercier Martine pour son engagement, sa gentillesse et ses conseils. Son soutient moral est précieux quand tu passes par là.

Martine a un bureau à l'hopital Pasteur de Colmar, où elle est présente les mardi après midi. C'est elle aussi qui préside les réunions d'informations du service de chir bariatrique en binôme avec le chir : C'est simple, tu veux un rdv avec le chir, la secrétaire du service t'envois d'abord en réunion d'information où on t'explique tout dans le détail, puis tu as un questionnaire à remplir chez toi concernant ton parcours/ta live de personne en surpoids, tes régimes passés, les traitements que t'as boulotté pour.... et ensuite tu prends rdv avec le chir pour lui rapporter le dossier. Et si t'as besoin d'aide, ben, y a Martine ! Alors MERCI MARTINE

...

J'en était où ?

Ah oui, donc le samedi matin, je me carapate ... Non sans avoir dûment et religieusement écouté les bons conseil post op du chir (qu'on te refourgue aussi par écrit et en deux exemplaires, que tu signes et que t'en rend un, ça a valeur de contrat) et les conseils nutritionnels après chirurgie de l'obésité, procuré par la diététicienne du service. Là aussi, tu reçois le double par écrit, au cas où t'aurais du persil dans les écoutilles. Faut pas plaisanter avec, y a peut être que 0,1% de complications post op, mais quand ça te tombe dessus, à part repasser sur le billard dans la demi heure qui suit... Donc, on fait pas l'andouille !

Déjà, question repas, t'as intérêt à conserver une alimentation mixée pendant quatre semaines.

Ensuite, t'évite absolument :

Les fibres : comme par exemple le maïs en boite, t'as beau vouloir le mixer et le passer au tamis histoire d'enlever les peaux autour des grains, c'est déconseillé parce que s'il reste un minuscule fragment de peau et que celui là se coince dans les cicatrices, ça donne une inflammation locale et tu risque une fistule (et une fois qu'il y a une fuite dans la tuyauterie, c'est la septicémie assuré ! sans compter que pour détecter ça... tu repassera, hein)

Le cru : pour les même raisons que pour les fibres

le sucre : c'est pas le moment de se payer une inflammation des différentes cicatrices

les bulles : ça donne des flatulences, pas la peine de sur-gonfler la triperie, t'as assez d'éructations et de flatulences comme ça, t'oublie le périer et les sodas

les aliment qui donnent des flatulences : idem que pour les bulles

Pas de graisses animales, pas de fritures, pas de charcuterie, pas de fromages (mis à part le fromage blanc, les 'tits suisses, le kiri)

et pour en revenir au graisses, s'il te faut manger une noisette de beurre ou ajouter un soupçon de crème fraîche, d'huile ou de beurre dans tes purées, ça doit obligatoirement être cru ! Aucune graisse cuite !

conseil nutri post op

répartition journalière bouffe post op

Bon, là, je commence tout doucement à saturer..... parce que j'ai beau aimer la purée, ça fait loooooooooooong, très loooooooooong ! Encore six jours à tirer et je vais tout doucement commencer à réintroduire, d'abord des 'tits morceaux bien cuits, puis le reste... les crudités viendrons en dernier

le tout suivant la tolérance de l'organisme, de mon organisme... s'agit de s'écouter là !

En attendant, je tourne au café, avec ma santé de fer, s'agit pas de rouiller en se torchant de la flotte, pleut assez dehors

....

A la question de "si je me sent bien, si je ne regrette rien, si c'est éficace", je peux répondre par ça :

 

 

poids au 22 juin 2014  :   116,8 kg

            1er juillet 14 :       109 kg

            6 juillet :               107,9 kg

            22 juillet :             102 kg

 

 

 

22/06/14

22/07/14

Bras

45 cm

39 cm

Poitrine

120 cm

118 cm

Sous poitrine

98 cm

96,5 cm

Taille

116 cm

109 cm

Hanches

138 cm

126 cm

Cuisses

71 cm

68,5 cm

 

 

J'en entend déjà d'ici, c'est trop, trop rapide, attention aux carences..... Que neni : les carences, risque pas d'y en avoir, une fois la période "purée" passé, tu remplace ton cacheton "pansement gastrique" par un comprimé de calcium et un cacheton de vitamines, sans compter que tu as droit à ton injection intramusculaire (dans les miches) tout les deux mois pour la vitamine B12, qui n'est plus assimilable par voie orale, ton ampoule de vitamine D, tout les deux mois, mais à boire, ta supplémentassions en fer, si nécessaire.... Contrôle régulier par prise de sang

ET puis, tu croise non seulement ton chir, tu voie régulièrement ta diététicienne, ta thérapeute, ton infirmière... on te conseille même de t'inscrire dans l'assos "stop" histoire de ne pas être seule avec ton vécu, d'aller aux réunions mensuelles, d'avoir une vie sociale !

Je n'irrait pas dire que c'est la panacée.... mais ... ce matin, pesée chez l'infirmière de Cardio-prévention à Sélestat pour un bilan annuel : 101,4 pour 107 cm de tour de taille... j'arrive à nouveau à me rincer les pattes dans le lavabo de la salle de bain quand je traine en tong dans le potager !

Alors, comparé au fait de pouvoir bouger mieux... c'est quoi 4 semaines de purée mixée lisse ? hein ?? Rien

Et puis, je cuisine toujours autant...

Ben viiiiiiii, j'évite la frustration en tambouillant pour les autres (parce que les haricots vert, en conserve et à la vapeur... c'est DEGUEULASSE)

Sur ce, je vous laisse

et on se retrouve ici pour parler promenades, nature et tourisme quand ça ne sera pas boustifaille, j'ai encore un tas de trucs à vous montrer

BISESSSSSSSSSS