Ah que coucou tout le monde

DSCF6358

J'espère que les vacances (?) de Noël se sont bien passées pour tout le monde et que demain, la reprise ne sera pas trop difficile !

Et je profite de la soirée pour partager avec vous une promenade nouvelannesque (ça se dit ça ?) du 1er janvier 16 : On commence fort de délire dans le brouillard pour finir en pleine nuit : génialissime !

FRALPIED001600

Se garrer au Haut Barr, passer devant la tour Chappe et filler direction le Hexentisch (heu, c'est qu'une table à pique nique, mais hachement sympa comme coins)

DSCF6354

DSCF6356

DSCF6357

De là, arpenter les sentiers embrumés jusqu'à la cuve de pierre

DSCF6361

DSCF6362

DSCF6363

DSCF6360

DSCF6368

Certains historiens y voient plutôt une réserve d'eau pour un oppidum celte (village fortifié) installé sur le plateau (ère de la Tène, environ mille ans avant JC), alors que d'autres constatent que les marques de taille seraient du Moyen-Âge. (mystère)

Bref, il s'agit d'un bloc de grès évidé affin de donner une cuve cylindrique de dimensions impressionnantes : entre 1,8 et 2,1 m de hauteur (l'est posé de traviole sur le bord du chemin, et comme l'intérieur est plein de feuilles, difficile à dire si le fond est plat ou de travers) d'un diamètre extérieur de 4,5 mètre, diamètre intérieur de 3,80 !

D'après la légende, cette cuve aurait été taillée à la demande d'un abbé de l'abbaye de Marmoutier, puis abandonnée faute d'être transportable.

Folie des grandeurs donc

Avis perso : au moyen âge, on avait les moyens de soulever un tel poids, palan et poulies étaient connues, mais si personne n'a pensé à démultiplier les essieux pour diviser le poids, ils ont du "user" un grand nombre de chariots avant d'abandonner au bout d'une centaine de mètre de transport !

Bref, la légende raconte que le moine qui a demandé la cuve, coureur de jupons devant l'Eternel, a été condamné pour l'éternité à tailler la cuve pour ses fautes ! C'est son tonneau des Danaïdes ! (le mien, c'est le repassage !)

DSCF6369

DSCF6370

DSCF6371

DSCF6372

DSCF6374

Se balader sur des sentes entre les résineux, les mousses et fougères sèches  jusqu'à la grotte du Brotsch

DSCF6377

DSCF6378

DSCF6379

DSCF6380

DSCF6381

Contourner par le chemin et monter sur le rocher pour avoir une vue supppppper dégagée sur la plaine, sauf qu'avec le brouillard : circulez, y a rien à voir !

DSCF6383

DSCF6384

DSCF6385

DSCF6386

DSCF6387

DSCF6388

Se promettre de se lever très très tôt par beau temps et partir avec le café et les croissants au moins deux heures avant le lever du soleil pour venir admirer la naissance de l'aube ici

DSCF6387

DSCF6391

Constater en passant devant la tour du Brotsch qu'elle émerge de la nuit telle une masse fantomatique et qu'il est présentement 17 heures : faudra vraiment qu'on revienne

Mettre une demi heure pour rejoindre le Hexentich et 25 mn de plus pour la voiture au Haut Barr

Génial

Un délire

Mais du tonnerre

DSCF6358

DSCF6372

DSCF6387

DSCF6388

manquait juste les lutins, les elfes et les licornes .... mais peut-être étions nous trop occupé à regarder pour les voir ?