Ah que coucou tout le monde, je vous souhaite une bien douce soirée en ce début de semaine....

Je continu dans les 'tites coutures et bidouilles au crochet, non pas que je ne cuisine plus (seulement trois repas par jour !) mais la motivation me manque pour bloguer boustifaille

C'est comme les posts sur les promenades à châteaux fort, églises romanes ou villes romaines ... j'ai pas trop le coeur à ça en ce moment, alors que j'en ai en retard de parution sur les deux dernières années !

Bref, ami lecteur, tu ne m'en voudra pas si je fais dans la dentelle, en ce moment j'ai besoin de futilités et de fanfreluches, de douceur dans ce monde de brutes ! Et comme c'est la marmotte qui emballe le chocolat dans le papier, ben ... on reste dans la dentelle, celle de ma dernière cousette :

Les brise bise de la cuisine !

DSCF6613

DSCF6614

sans le flash

DSCF6615

DSCF6612

avec flash

 

Dans une chute de dentelle récupéré chez ma môman, avec comme "biais", des rubans doré et comme pendouille déco, des coeur en plastiques de chez l'espace culturel, le tout recouvert de coeur en résille au crochet home made avec un restant de ruban de nowel pour faire bôoooooooooo !

 

Et je sais, sont pas encore amidonnés, ça gondole encore dans tout les sens. ... .. MMF mais alors royalement !

 

Mais bon, pour me faire pardonner, je te montre les autres cousettes réalisées :

des coeurs en jouy bleu pour garnir les ambrasses des doubles rideaux (dont j'ai les galons en couture ... mais ça, je te le montre un autre jour)

DSCF6622

DSCF6625

ainsi qu'un petit coeur en toile de jouy bleu avec tout plein de rubans ... bleu !

DSCF6619

DSCF6621

Pour garnir les brises bise au crochet (que j'ai toujours pas bloqué !)

Mais là aussi, hein, demain est un autre jour et de toute façon, personne le fera à ma place, et perso, hein, MMF là présentement pour moi même !

Bon, je t'embrasse

tout fort

et je retourne à mon café crochet (je commence un couvre lit en carré mémé, vais me marrer un poil), les cousettes attendrons que j'y voile un poil plus clair, déjà que j'ai pas mes carreaux sur le tarin, l'opticien me transforme mes lucarnes de toit en porte fenêtre et le progressif en deux paire différenciée (d'où le fait que j'ai pas mes carreaux, la monture ressert à la nouvelle paire 'pour lire')

Bon, je file, j'ai canapé là !

Avec chat en prime, ça va bien avec le café-crochet, le chat !