DSCF7078

Ah que coucou tout le monde, je vous souhaite un bon début de semaine avec si possible un lundi au soleil, et pas  que du Cloclo !

ET j'en profite pour partager la balade dominicale d'hier

DSCF7104

Le château du Ochsenstein, du moins le peu qui en reste, se trouve au coeur de la forêt domaniale de Saverne, sur le ban de la commune de Reinhardmunster.

Il est construit sur trois éperons rocheux en grès, ce qui est un trait typique des châteaux des Voges du Nord. ET qui dit trois éperons, dit forcement trois châteaux distincts : le Grand Ochsenstein, le Petit Ochsenstein et le château de Wachelheim.

D'en bas, t'as du mal à distinguer quoi que soit, faut déjà savoir où il est pour le voir

DSCF7129

DSCF7130

Et là tu te dis qu'avec trois étages de plus, il y a fort fort longtemps, le château, il devait dominer un passage stratégique entre la plaine d'Alsace et Phalsbourg en Lorraine ! (Genre péage autoroutier aujourd'hui quoi)

Ben tient, là, tu aperçois le Dabo au loin

DSCF7096

Le premier d'Ochsenstein dont il est fait mention, tête de lignée et proprio du château du même nom, c'est Burkhad ... en 1187 ! Et t'en déduis que vu qu'à l'époque fort fort lointaine c'était le lieu qui baptisait le sire, le château du Ochsenstein, en 1187, il devait déjà trôner sur son éperon comme une figurine sur une pièce montée de mariage !

3a3756d1

index

Je ne vais pas vous refaire un cours d'histoire présentemment, juste vous montrer quelques photos : la balade vaut le détour, et si le château n'est plus que ruines, ces dernières sont à voires

DSCF7074

DSCF7077

DSCF7080

DSCF7081

DSCF7082

DSCF7084

DSCF7093

DSCF7097

DSCF7101

pour les arcs de décharge

DSCF7085

DSCF7098

les latrines

DSCF7100

DSCF7102

la conception des lieu

DSCF7099

la beauté du paysage

DSCF7088

DSCF7089

 

la citerne de filtration avec puisard (une 'tite merveille qui à elle seule vaut le déplacement)

DSCF7090

Bien que consacré par l’usage, le terme de « citerne à filtration » est incorrect, car il suggère un résultat de qualité supérieure à celui réellement obtenu. L’eau ne bénéficiait en effet pas d’une filtration bactériologique telle qu’on la pratique aujourd’hui, mais d’une simple épuration mécanique par retenue des particules non solubles. La qualité des eaux de pluie ayant ruisselé sur les toitures était cependant notablement améliorée en passant par une citerne à filtration.

DSCF7091

Domage qu'on ne distingue plus qu'à peine le puisard central, la végétation l'a envahie

DSCF7092

 

Le Petit Ochsenstein n'est pas mal non plus ! Distant d'une quinzaine de mètres, juste après le fossé :

DSCF7105

DSCF7106

DSCF7107

 

DSCF7108

DSCF7109

DSCF7110

DSCF7111

DSCF7112

DSCF7113

DSCF7115

DSCF7117

 

Le château de Wachelheim

DSCF7118

DSCF7121

DSCF7122

DSCF7124

DSCF7125

DSCF7126

DSCF7127

DSCF7128

DSCF7120

 

On prendra note aussi des jolis trous dans les pierres : c'est moche, on dirait que le mur est piqué par les vers, mais c'était ultra pratique : il s'agit là des trous permettant l'utilisation des griffes de levage !

DSCF7102

DSCF7108

 

griffe de levage

treuil pour levage

imagoes

 

 

Pour la petite histoire, il est bon de savoir que pour une fois ce ne sont pas Louis XIV et ses guéguères, ni les Suédois des guéguères locales d'avant qui sont responsable de la disparition du château ! Nan, justes les frimas hivernaux et l'accident domestique

Les Ochsenstein ne sont plus, les châteaux sont passé de main en main pour finir dans les propriétés de Jacques de Deux-Ponts-Bitche en 1555.Recevant serment d'allégeance des sujets de la seigneurie d'Ochsenstein quatre ans plus tard, il lance des travaux de rénovation (c'est probablement de cette époque que date l'adaptation du château aux armes à feu). En 1559, les rénovations-remises en état-modernisations sont terminées ! Jacques décide de venir y habiter .... et demande qu'on chauffe la boutique, vu qu'on est en plein hivers. Ben mon loulou, pour chauffer le château, les serviteurs n'y sont pas allé de main morte : c'est carrément la totalité du château qui a pris feu, tellement que ça chauffait !

Bref, les ruines ont été égalisées par les Suédois et par la suite, ont servi de carrière de pierre, mais bon, faut pas se leurrer : y avait plus grand chose à égaliser (em Bode gleich mache)

Bisousssssssss