DSCF6967

DSCF6962

Suite de la vadrouille de dimanche dernier avec la visite du Morimont

Ce dernier a beau être bien dégagé, relativement accessible, il ne paye pas de mine. Il est cependant célèbre pour ..... sa cave ! Ou plutôt pour son grand souterrain voûté unique en Alsace (quand même 57m de longueur pour 10 de largeur et 5 de hauteur, un véritable ERP pour chauves souris)

Pour la petite histoire c'est là

chateau-morimont-reconstitution-c-carmona

plan-chateau-fort-chateau-morimont

1. Vestiges de la première porte d’accès
2. Fossé taillé au Moyen Age pour séparer le château de la colline
3. Rocher qui supporte les vestiges du donjon
4. Courtine
5. Vestiges d’une tour d’artillerie du XVIe siècle protégeant l’angle nord-est du château Est du logis, dite de Jacques Ier. La muraille de six mètres d’épaisseur est composée de deux parements de pierres taillées dont seul celui de l’intérieur est d’origine ; celui de l’extérieur résulte d’une reconstruction érigée au XIXe siècle par Quiquerez. A noter que les crénelages sont des faux, puisque la tour comptait six étages de canonnières
6. Tour d’artillerie en partie reconstruite au XIXe siècle ; un escalier, aujourd’hui condamné, permet d’accéder à l’étage inférieur occupé par une chambre de tir
7. Canonnière à redans qui défendait l’entrée du château
8. Tour de flanquement massive dans laquelle sont aménagées trois casemates
9. Tour hexagonale qui abritait l’escalier en colimaçon lequel conduisait aux étages d’un logis aujourd’hui disparu
10. Emplacement du logis aujourd’hui disparu
11. Tour en forme de fer à cheval, appelée Schlossturm, qui est datée des XIVe-XVe siècles ; elle a visiblement été érigée en même temps que le rempart qui l’encadre sur les deux côtés
12. Emplacement du puits abrité par une niche en plein cintre ménagée dans l’épaisseur de la muraille, le tout étant protégé à l’extérieur par une demi-tour massive. Le puits a été réalisé avant 1559 par le puisatier Gorg Beyer qui avait également réalisé ceux de Landskron, Ferrette, Belfort et Haut-Koenigsbourg.
13. Au-delà du pan de mur percé de grandes fenêtres renaissance, se trouvait le logis seigneurial édifié vers 1552-1553. Il occupait tout l’espace délimité par les grandes tours d’artillerie (16) et (5). Quelques bases de mur de refend et un départ d’escalier en colimaçon en laissent deviner l’agencement intérieur. Sous la totalité du logis Renaissance, est aménagée une immense cave voutée, aujourd’hui inaccessible. On peut encore l’apercevoir à travers les grilles de l’accès pentu situé à l’extrémité Est du logis, ou de celle de la poterne (15) donnant dans le fossé. Ses dimensions la rendent unique en Alsace : elle a une longueur de 51 mètres, une largeur moyenne de 7,50 mètres et une hauteur sous voûte de 3,60 mètres. Les jours d’ouverture, on peut se rendre à l’extrémité ouest, d’où est visible l’intérieur de la tour d’artillerie (16), avec une voûte en calotte surmontant deux étages de chambres de tir.
14. Emplacement présumé des écuries au XVIe siècle
15. Poterne donnant accès par l’extérieur à la cave voutée
16. Tour d’artillerie de l’angle Nord-Est, comprenant à l’intérieur, visibles depuis la cave, une voûte en calotte surmontant deux étages de chambres de tir ; les canonnières horizontales de cette tour sont visibles de l’extérieur.
17. Vestiges d’un petit édifice quadrangulaire qui était édifié sur une bute rocheuse. Le bel appareillage régulier des bases de murs fait penser à une construction des XIIe-XIIIe siècles ; peut-être les vestiges du « château-bas » mentionné en 1361 ; il a dû être arasé lors des reconstructions du XVIe siècle, pour faciliter le tir par les canonnières des tours d’artillerie

DSCF6964

DSCF6965

DSCF6966

DSCF6967

DSCF6968

DSCF6973

DSCF6975

DSCF6976

DSCF6979

DSCF6981

DSCF6989

DSCF6990

DSCF6994

DSCF6995

DSCF6998

DSCF7003

DSCF7002

Photo prise sans flash à travers la grille, si j'ai le temps de revenir en octobre, me ferais le souterrain sans les chiroptères qui couvent là dedans, c'est pas qu'ils me dérangent, c'est même moi l'intrus qui les dérange :

DSCF7009

 

DSCF7016

DSCF7018

DSCF7020

Cardamine heptaphylla ou cardamine à feuilles pennées poussant au milieu des petites pervenches

DSCF7015

des gesses de printemps, Lathyrus vernus, poussent au milieu de l'aspérule odorante (c'est bon en liqueur l'aspérule odorante, mais pas la peine d'arracher les plants, t'en trouve en jardinerie pour moins cher que l'amende qui te pends au tarbouif si tu arrache les plants !)

DSCF7013

J'adore ces promenades, tu découvres un tas de choses en plus d'arquer (c'est bon pour remonter les miches !)

La suite au prochain épisode

Bisoussssssss