20190310_100149

Hey mes amis, comment ça va pas aujourd'hui ? 

Je poursuit la promenade dominicale dans les sous bois de nos forêts aluviales d'Alsace et vous présente une autre petite merveille printanière : j'ai nommé la petite pervenche

20190310_100139

Vinca vient de vincere, "vaincre" , la plante conserve ses feuilles durant l'hiver; minor "petit", à petites fleurs.

Ses lettres de noblesse lui ont été données par celles de Mme de Sévigné qui, en 1684, écrivait à sa fille, Mme de Grignan: « Enfin, ma bonne, quoi qu'il en soit, consolez-vous et guérissez-vous avec votre bonne pervenche, bien verte et bien amère mais bien spécifique à vos maux et dont vous avez senti de grands effets : rafraîchissez-en cette poitrine enflammée. » Elle a fait battre ensuite le cœur de Jean-Jacques Rousseau pour qui elle évoquait Mme de Warrens qui la lui avait montrée sur le chemin des Charmettes et elle a séduit de nombreux poètes, y compris Georges Brassens.

Parce que ses tiges souples qui rampent sur le sol conservent toute l'année leurs petites feuilles ovales d'un beau vert foncé et luisant, on l'a tout naturellement associée à l'idée d'éternité; ce qui lui a valu, en Italie, d'être tressée en couronnes qu'on posait sur la tombe des enfants et des adolescents et, en Flandre, de joncher le chemin que suivaient les futurs mariés pour se rendre à l'église, ses fleurs d'un bleu pur symbolisant l'innocence de la fiancée et ses feuilles la pérennité des sentiments amoureux.

Bien entendu, elle n'est pas restée étrangère aux pratiques de magie : jetée avec d'autres plantes sur un foyer ardent, elle contribuait à faire apparaître dans la fumée les êtres chers qu'on souhaitait revoir; on l'incorporait aux philtres d'amour, on en frottait les morsures de serpents en récitant des formules secrètes et elle passait pour arrêter le flux menstruel et empêcher que les femmes grosses avortent si on la portait attachée autour de la cuisse. Cette dernière croyance rejoint d'ailleurs une de ses indications majeures : arrêter les hémorragies - « elle étanche le sang de quelque part qu'il coule » disent les auteurs anciens - car elle est astringente. Elle est également vulnéraire, fébrifuge et sudorifique.

20190310_100117

Vinca minor, la petite pervenche est une plante herbacée vivaceappartenant à la famille est Apocynacées. La petite pervenche est une plante indigène ; elle est distribuée dans toute la France et au-delà à travers l’Europe, où elle croît dans les forêts de feuillus, et éventuellement au bas des haies. La petite pervenche est une excellente plante couvre-sol  au beau feuillage persistant .

Description de la petite pervenche

Vinca minor est une plante rampante : ses tiges couchées, radicantes sont longues de 1 à 2 m. Ses feuilles sont opposées, vert profond, coriaces et brillantes. Les feuilles persistantes de forme elliptiques et longues de 5 cm, semblent régulièrement rangées de part et d’autre des tiges souples. De ces tiges rampantes s’élèvent de courtes tigelles, verticales et florifères. Les fleurs se développent en solitaire à l’aisselle des feuilles, au bout d’un long pédoncule. La pervenche minor montre un bouton de fleurs vrillé, qui s’ouvre sur une corolles soudée, et 5 lobes plus ou moins larges, le plus souvent de couleur bleue.

Le plus gros de la floraison se situe d’avril à juin, mais la plante peut fleurir sporadiquement plus tard. Les fleurs sont plollinisées par les abeilles et les bourdons. Les graines sont cylindriques.

La petite pervenche est de forme relativement variable, les plants sélectionnés pour le jardin d’ornement sont généralement des formes plus décoratives ou plus florifères 

20190310_100133

20190310_100117

20190310_100139

20190310_100149