Hello, mes amis.

Comment ça va pas aujourd'hui ? Début de semaine difficile, changement d'heure oblige, je ressemble peu ou prou à un raton laveur sous extasie caféine, en jerrican et en perfusion 

Qu'à cela ne tienne, je vous colle une petite recette sympathique dégotté sur le blog de couteaux-et-tire-bouchons, mais adapté à ma sauce, oeuf Corse

20181225_134402

Ma Miss Monde voulait du mouton, les autres s'en battaient le coquillart du menu tant que c'était pas un machin qui avait déjà été servi à un repas de fête précédant (j'ai regardé sur le blog maman, tu peux faire autre chose que ça, ça et ça... ) mais le mouton, faut trouver une recette que t'as pas encore faite, c'est pas comme le poulet ou le cochon, t'as pas milles alternatives non plus 

Donc on se met d'accord sur le mouton, on trouve une promo qu'on claque au congelo (deux mois de frigo, c'est mort) et on négocie serré pour trouver THE recette qui mette tout le monde sur la même longueur d'onde

Recette dégotté chez couteau et tire bouchon, mais adapté sur le principe des produits de chasse qu'on marine pour plus de douceur, qu'on laque comme un canard pour plus de peps, maman te sortant " tant le que le bestiau sent pas le suif", Twix ayant un faible pour la gastronomie japonaise et assimilée, le Junior me suivant sur les sentiers gastronomiques moyen-âgeux, Cher et Tendre prétendant que quoi que je cuisine, c'est toujours oncle Ben ....

Bouge pas de là, je vais me refaire une verseuse d'arabica et je reviens, en jerrican et en intraveineuse de préférence...

 

20181225_134418

Ingrédients :

1 gigot d’agneau ou une épaule d’agneau de 1K5, 4 oignons, 3 gousses d'ail, 1 morceau de gingembre frais (genre 3 cm3), 1 càc de graines de cumin, 1 càc de graines de fenouil, 2 bâtons de cannelle, 1 étoile de badiane, poivre de sichuan, 3 càs de miel ( acacia), 1 litre de bouillon, huile d'olive, sel

20181225_134402

Préparation : 

Décongeler  le gigot dans un Roemertopf, sinon un plat à four en terre cuite ou en arcopal

mélanger les épices, les mixer en poudre, y compris le gingembre (au préalablement épluché), les mélanger au miel, tartiner le gigot avec et réserver au frais (mais pas forcément au frigo, la cave à 10 °C suffit amplement)

laisser mariner 24 heures en retournant la viande de temps à autre, et en badigeonnant la barbaque avec la marinade 

Préchauffer le four sur 130 °C

Éplucher et détailler l'ail et l'ognon en petits morceaux

Chauffer un filet d'huile d'olive dans une cocotte ou un poêlon assez grand pour contenir le gigot

Gratter la marinade de la viande, réserver la marinade, faire dorer la viande à feu vif sur chaque face

Remettre le gigot dans le Roemertopf, faire revenir l'ail et l'ognon dans la cocotte sans faire dorer. Verser dans le Roemertopf et couper le feu sous la cocotte.

Tartiner la marinade sur la viande, ajouter le bouillon dans le Topf, couvrir et enfourner pour trois bonnes heures 

Au bout de trois heures, sortir le Roemertopf du four (attention à ne pas le poser sur une surface froide, sinon, avec le choc thermique, t'as ton gigot, ton plat et tout le toutim sur 25 m2) Sortit la viande et la réserver au chaud (dans le couvercle et dans le four, c'est idéal) 

Faire réduire la sauce de manière à ce qu'elle épaississe et devienne sirupeuse, remettre la viande dedans et maintenir au chaud jusqu'au moment de servir.

Servi avec un coucous aux épices et des chips de panais et persil tubéreux maison (tu épluches, tu rinces, tu essuies, tu coupes en fines tranches et tu cuits ça dans la friteuse, pas bien compliqué)

 

20181225_134418

20181225_134402

Bon, à la fin des agapes, il te reste du gigot, pas grave, je te montre comment on s'en débarrasse avec classe et élégance dans un prochain post, ou comment en mettre plein les mirettes aux invités avec de la cuisine de reste !