Héllo mes amis, une autre petite merveille de la nature dans le Juras, que nous avons découvert en famille et que la jeunesse a adddddddddoré (c'est dingue ce que tu peux leur faire faire comme km à pieds quand t'as un pique nique avec toi !)

J'ai nommé la cascade des Tufs à Planches près Arbois 

20190421_135447

Désir d'eaux limpides, turquoises ou vert d'eau, de nature préservée où l'on voit encore les truites s'ébattre ? Pas besoin de faire un long voyage mais une simple balade aux cascades des Tufs et vous serez conquis. Petits bassins d'eau calme, cascade puissante, lianes touchant la rivière, racines apparentes. Oui, vous êtes bien dans le Jura ! Et le tuf, roche calcaire d'origine sédimentaire, nous montre son histoire. Nourrit notamment par les eaux provenant de la grotte des Moidons (à Molain), la Cuisance crée ici un spectacle à vous couper le souffle été comme hiver. Facile d'accès, ce lieu est propice pour une belle balade en famille où les enfants se sentiront comme de petits aventuriers

20190421_134325

20190421_135420

20190421_135541

20190421_135703

20190421_135917

Dans un paysage de reculée où l'eau s'infiltre dans un plateau, creuse une grotte et ressurgit en cascade, la cascade des tufs vous offre un spectacle à couper le souffle.
                     
Cette cascade est alimentée par la Cuisance, qui prend sa source au coeur de la reculée des Planches et ressurgit par de nombreuses cavités, creusées dans le tuf, une roche calcaire d'origine sédimentaire. De là vient son nom de cascade des Tufs. Ces multiples sorties occasionnent plusieurs cascades qui tombent dans les bassins du Dar et offrent ainsi un spectacle naturel  extraordinaire.

20190421_135938

20190421_140219

20190421_140512

20190421_140518

20190421_140611

20190421_140634

20190421_140724

20190421_140848

20190421_140904

20190421_141005

20190421_141011

20190421_141024

20190421_142457

20190421_142630

20190421_142514

Quand tu arrives à Planches, tu traverses le village et tu vas te garer sur le parking (c'est près de l'hotel), tu évites, primo, de stationner devant chez les particuliers, ils en ont ras le bonnet des touristes qui les empêchent de rentrer ou de sortir de chez eux en bloquant les entrées, secundo, le humer ou la caravane, les ruelles sont étroites...

Et de là, tu as dans les 300 mètres à faire avant d'arriver à la cascade en éventail 

Tu pourrait te dire "c'est tout ?" mais en fait non, les mini cascades sont en amont : tu prends le chemin vers la source, il longe les prés avant de cheminer le long du cours d'eau

Et en prime, outre les classiques violettes et les primevères oficinales, tu découvre tout un tas de jolies fleurs que tu vois rarement ailleur :

20190421_141219

20190421_141209

 

La surprenante Parisette à quatre feuilles

 

Cardamine à sept folioles

20190421_142052

20190421_142143

 

La cardamine à 7 foliolles

20190421_140437

20190421_140420

Gesse de printemps

La Gesse de printemps

20190421_134800

Pulmonaire

La Pulmonaire

Bref, que du bonheur

Bon, pour finir en beauté, quand tu sort de Planches et que tu prends la route de Loulle, tu grimpes sur en lacets sur le haut de la reculée, et là, mon lapin, t'as droit à une route à couper le soufle : tout droit sorti des Alpes ! Avec même du macadam qui passe entre deux pans de falaise qui forment un pont, mur d'un côté, à pic de l'autre, que ça te rappelle "les routes de l'impossible"

20190421_150749

 

La partie la plus impressionnante de la route est juste derrière, mais tu prends pas de photo quand tu as les deux mains sur le volant, par contre il est à noter la présence d'un emplacement pouvant accueillir deux véhicules juste avant le "tunel" de 4 mètres, ce qui permet de t'arrêter sur le bas côté et de photographier la reculée d'en haut :

20190421_150652

20190421_150701

 

Tout en bas, le premier bâtiment visible, c'est l'hotel à Planches et le serpentin gris qui descend en bifurquant à droite, le chemin d'accès à la cascade