20210314_142706

Hélo mes amis, 

pour changer de la cuisine, je vous entraine aujourd'hui dans une petite promenade à Mittelwihr, sur la colline des amandiers voir justement les amandiers en fleurs, entre autre, il y a plein de jolies petites fleurs qui fleurissent dans et le long des parcelles, comme la gagée des prés ou les muscaris à grappe

Amandier

20210314_141510

20210314_141013

20210314_141019

La "Côte des Amandiers", le Mandelberg est une colline qui abrite le village de Mittelwihr des vents froids du nord. Le flanc sud de la colline, exposé sud-sud-est jouit d'un ensoleillement optimum et désigne le Grand Cru Mandelberg.
Il bénéficie d'un sol marno-calcaire sur des conglomérats de la bordure du fossé rhénan de l'ère tertiaire. Les 22 hectares du terroir sont plantés en Gewurztraminer (40%) et en Riesling (30%) ; complétés de Tokay Pinot Gris et de Muscat. Les vignes voisinent avec les amandiers qui ont donné leur nom à la Côte.
Cultivé à l'époque gallo-romaine puis sous les seigneurs francs, le Mandelberg devient, à l'instar du vignoble de Mittelwihr, la propriété médiévale des abbayes de Saint-Dié, Ebersmunster, Murbach... Le Mandelberg est une appellation qui apparaît sur les bouteilles d'Alsace dès 1925. D'une grande noblesse, les vins issus du Mandelberg développent un fruité prononcé et une finesse exquise, caractéristiques d'un sol calcimagnésique. Des vins de très bonne garde. (Source : CIVA)

20210314_142324

Si je cause un poil vinasse, c'est que les amandiers, ben ... ils poussent entre, le long et dans les parcelles de cépages

 

20210314_142345

Mais bon, c'est pas parce que j'adore le blanc qu'on y a mis les pieds, le but de la balade n'était pas les caves mais bien la colline 

20210314_141233

20210314_141237

20210314_141301

20210314_141355

20210314_141414

Mandelberg signifie « colline des amandiers ». En effet, sur cette même colline où s'épanouissent les vignes de ce vignoble grand cru, poussent également des amandiers  qui font la réputation de Mittelwihr. Selon la légende, ce serait Charlemagne qui, lors d'une halte à cet endroit, y aurait laissé des coquilles d'amandes. Rien de surprenant à ça, quand on sait que le Grand Charles est bel et bien passé dans la région puisqu'il a dormi non loin d'ici au château de Kinzheim lors des fêtes de Noël 775

20210314_141429

20210314_141501

20210314_141510

20210314_141818

20210314_141845

20210314_142028

20210314_142151

20210314_142655

20210314_142706

20210314_143415

20210314_144057

20210314_144041

20210314_144753

20210314_143504

 

gagée des champs

20210314_144846

20210314_145004

20210314_145027

 

Muscari à grappe

Muscari à grappe

20210314_144806

20210314_144812

20210314_144952

20210314_144303

 

euphorbe réveil matin

20210314_144258

20210314_144753

Bec-de-grue à feuilles de ciguë

Bec-de-grue à feuilles de ciguë

20210314_143927

20210314_143923

20210314_141414

20210314_143415

20210314_142706