Le N°5, il a encore aujourd'hui des ratés en prononciation, c'est pas faute de traîner ses guêtres chez l'orthophoniste... sans causer du fait qu'il est pas encore latéralisé : non seulement il est ambidextre, ce qui ne pose pas de soucis en soit, mais quand ça le biche, il t'écrit de droite à gauche, bien gentillement tout à l'envers, et ça, le coup du miroir, ça passe pas auprès de la maîkrèche, dixit le N°5

Mais j'en revient à ses cafouillage verbaux :  Quand il me sort "y a un tas de chocolat sur le crottoir", je le corrige ou pas ? Nan, parce que dans l'absolu, il a pas tord :

DSCF3344

Trouvé ce matin devant la BAL à l'heure du journal ....