Photos_0090

La tarte Tatin, grand classique de la gastronomie, n'est rien d'autre que le fait de porter au pinacle le plus grand ratage de la patisserie : je ne vous conte pas la légende, vous trouverez cela sur l'ordi et accessoirement dans tout bon livre de cuisine qui se respecte (ou pas)

La tatin, c'est bête comme choux : faut juste prendre un plat qui ne colle pas (cancérigène ??) et limite, on se moque de la sorte de pomme ... ça marche aussi bien avec des "à croquer" que des "à cuire"

On épluche des pommes, on vire les pépins, on les rinces et on vide le saladier de quartier dans un plat qui va au four en prenant soin de mettre du sucre en dessous et au dessus des pommes : à 250°C four préchauffé

Pendant que les pommes tirent du jus dans le sucre qui caramélise, on prépare une pâte sablée (ou on sort celle du frigo)

Quand les pommes prennent de la couleur, on baisse le termostat sur 180°C, on sort le plat et on met la pâte étalée sur les pommes (attentions au doigts, c'est HYPER chaud) et on remet au four en surveillant la coloration de la pâte.

Quand elle est cuite, on ouvre le four, on coupe le termostat, et on laisse poser dix minutes avant de démouler (ça permet au pommes d'avaler le jus qui reste)

une fois froid, on déguste avec ou sans chantilly, avec ou sans les pommes dessus...

Photos_0083

Comment ça "sans les pommes" ??? Ben oui, ça se voit sur la photo ci dessus : Quand on a des grosses souris de deux ans et demi, on ne laisse pas de gateau sur la table le temps de chercher l'APN, sinon, on constate la disparitions des pommes ....

On en déduit que la tarte était : "CRO BON" ou comme dirait N°5 : "slurp"

Photos_0090

Avis à tous ceux qui n'ont que des plats à tarte en verre ou fayence : ne pas démouler avant refroidissement complet, choc thermique et cassage du plat garanti